Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'amandier
  • L'amandier
  • : L'Amandier est une association dont l'objectif est de maintenir vivante l'oeuvre de Georges Brassens et de lui donner la place qu'elle mérite dans notre patrimoine culturel collectif.
  • Contact
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 23:26

Oui, bonne année à tous les passionnés de Brassens, curieux de son univers.

En guise de vœux, une phrase extraite de la préface rédigée par Alphonse Bonnafé pour le célèbre recueil Brassens dans la collection Les poètes d'aujourd'hui (Seghers, 1963).

« On pourrait se dispenser d'examiner ce que dit Brassens, du fait qu'il le dit si bien. Mais pareille démission de l'esprit critique ne l'avantagerait pas. »

Alors ce site continuera " d'examiner ".

Les nouveautés sont surtout des compléments, des mises à jour de pages existantes :

Des nouvelles de la tante Antoinette (XIV° arrondissement) et de sa tombe (cimetières), et deux documents retraçant l'historique de Bobino, le Music-Hall fétiche. Tout cela à Paris.

Un poème de Villon dit par Brassens, la véritable histoire de ce Gringoire qui inspira Banville et un prolongement sur le thème des pendus, bien loin du verger du roi Louis. A voir et à lire chez les (autres) poètes.

Un reportage de 5 colonnes à la Une (1962), dans la vidéothèque de Brassens à l'écran.

Quelques personnages et lieux de l'Album VIII à découvrir ou mieux connaître, et c'est bien entendu dans chansons.

2017 marquera le dixième anniversaire de l'Amandier. Mais ce sera aussi, pour la première fois depuis 2008, une année sans Brassensiades (pour cause de travaux dans la salle). Nous ferons en sorte de vous proposer, tout au long de l'année, un programme de concerts variés.

Et ce programme débute bientôt :

BONNE ANNEE

Jean-Claude et ses amis ont créé ce spectacle en novembre dernier à l'invitation de la Maison de Quartier de Bregille. Extraits :

Mais Lama et Brassens direz-vous !

Ma foi il en est longuement question sur un site fort bien fait, précisément Par ici.

Vous pourrez y entendre une très belle interprétation de La marche nuptiale.

Et pour remonter le temps jusqu'au début de la carrière de Lama, c'est .

Et "Là" vous étiez dans la revue de presse de nos amis de ADSA. Nous venons de dépasser le seuil des 1000 références publiées. Donc, là aussi, il y a à " examiner ".

Bonne déambulation de site en site.

amandier25.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

Demandre Jean-Claude 17/01/2017 08:40

L’été 64, Serge Lama part en tournée, en première partie de Marcel Amont. Le 12 août, il est victime d’un grave accident de voiture près d'Aix-en-Provence. Serge polytraumatisé, frôle la mort mais survit. Une année sur un lit ... une dizaine d'opérations ... Une soirée de soutien (les bénéfices lui seront reversés) sera donnée à l'Olympia par Marcel Amont, Régine, Pierre Perret, Barbara, Enrico Macias, Jean-Jacques Debout et Sacha Distel et ... Georges Brassens.

Jean-Claude Demandre 16/01/2017 13:59

Preuve de l'admiration que Serge Lama porte à Georges Brassens, cette très belle chanson qu'il lui a dédicacée en 2008:

"La lampe à pétrole".

Ses cheveux frisés sur la tempe
Je la vois dedans mes pensées
Elle coud sous la calme lampe
Toutes ses années dépensées
A chasser des bêtes qui rampent … (3 fois)

À chasser des bêtes qui rampent
À distribuer des fessées
À touiller du linge qui trempe
À vieillir courbe et ramassée
Devant l'âtre où ses rêves campent … (3 fois)

Devant l'âtre où ses rêves campent
Elle se revoit fiancée
II lui a montré ses estampes
Et puis la guerre a commencé
Et depuis son coeur a des crampes … (3 fois)

Et depuis son cour a des crampes
En fixant l'étoffe froissée
D'un drapeau fané sur sa hampe
Elle ignore qu'elle est stressée
Quand son coeur saigne dans ses tempes (3 fois)

Un grenier habite ses tempes
Et vivre fut son seul excès
On la donnera en exemple à tous le jour de son décès
Femme d'hier, petite lampe, Femme d'hier, petite lampe,
Petite lampe à pétrole, dans mes pensées.

« À Brassens et... à ma Grand-mère »

Paroles: Serge LAMA. Musique: Yves GILBERT. 2008.

Pierrot 16/01/2017 13:45

Bonne année à l'Amandier et à tous ses adhérents. Il est de tradition de souhaiter à cette occasion une bonne santé ! C'est ce que je souhaite à notre association ! Les nombreux liens qui émaillent cet article ainsi que cette première proposition de concert prouvent que L'Amandier (même sans ses Brassensiades) poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin (ou plutôt son chemin de petit bonhomme !). Bien amicalement à tous !