Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'amandier
  • L'amandier
  • : L'Amandier est une association dont l'objectif est de maintenir vivante l'oeuvre de Georges Brassens et de lui donner la place qu'elle mérite dans notre patrimoine culturel collectif.
  • Contact
/ / /

Depuis hier matin et le départ de Georges Moustaki, les hommages se multiplient.

 

Comme souvent en pareille circonstance, les âneries ne manquent pas.

Passons.

Rappelons seulement que celui qui s'appelait encore Yussef Mustacchi,  est allé écouter Brassens aux Trois Baudets en 1952. Peu après, il a présenté à ce "timide intimidant" les quelques chansons qu'il avait écrites à l'époque. La seule phrase qu'il reçut en retour fut "C'est de qualité". Moustaki précise "...elle a été pour moi la réponse de l'oracle à toutes mes questions et mes doutes sur la légitimité de ma vocation". C'est en hommage à Brassens qu'il change son prénom.

En mai 1954, Brassens écrit même une préface pour un recueil de textes de Moustaki (qui ne sera pas édité). Ce texte sera utilisé en 1958 pour un 45 Tour "Edith Piaf chante Jo Moustaki", puis, plus tard pour deux de ses propres disques.

Prépace pour Moustaki

Sources : Brassens, Œuvres Complètes, Le Cherche Midi Ed.

 

Reste qu'une photo des deux Georges aurait été bienvenue ici...  Aucune de nos archives ne la fournit !

Surprenant, même si Moustaki reconnaissait lui-même que leurs rencontres avaient été rares.

Alors je me permets de vous soumettre ceci : voici une photo publiée dans "Brassens , au bois de son cœur", le très beau, et très documenté, livre de Jean-Paul Sermonte (Ed. Carpentier). Lisez bien la légende !

 

GB-avec-Moustaki-.jpg

Mais que vient donc faire ici Jean-Pierre Rosnay ? Célèbre pour avoir été durant de longues années l'animateur de l'émission de télévision " Le club des poètes" (qui ne survivra pas à la censure), dont le mot d'ordre était "rendre la poésie contagieuse et indispensable", il avait créé, peu après la guerre, le mouvement des Jeunes Auteurs Réunis et une maison d'édition du même nom. C'est elle qui publiera en 1954 "La Cour des Miracles", le roman de Brassens. Voilà pour la présence de Brassens sur cette photo.

Et Moustaki dans tout cela ?

Il était le beau-frère de Jean-Pierre Rosnay (ils avaient collaboré pour l'écriture de certaines chansons), il faisait partie des jeunes qui vendaient les ouvrages des éditions du JAR en faisant du porte à porte et se retrouvaient dans la librairie ci-dessus (1 rue Mirabeau). Alors... et si la jeune femme était Marcelle, épouse de Jean-Pierre et sœur de Yussef ?

Les plus observateurs parmi vous compareront avec une photo, certaine celle-là, de Yussef Mustacchi à la même époque.

Yussef-Mustacchi.jpg

 

Si un avis éclairé confirmait ou infirmait cette hypothèse, vous en seriez informés !

Quant au dessin publié par la version en ligne du Nouvel Observateur, il est laissé à l'appréciation de chacun.

De même que le titre de l'article : "si vous êtes tristes, Brassens se réjouit"...

Dessin-Nouvel-Obs.jpg

 


amandier25.over-blog.fr - dans Personnalités