Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'amandier
  • L'amandier
  • : L'Amandier est une association dont l'objectif est de maintenir vivante l'oeuvre de Georges Brassens et de lui donner la place qu'elle mérite dans notre patrimoine culturel collectif.
  • Contact
/ / /
Voilà une chanson qui pose peut-être davantage de questions qu'il n'y paraît à première écoute.
Le titre d'abord, et même un peu plus : un emprunt à Lamartine.Voir : Réponse à La Némésis
Tous les couplets sauf celui de conclusion contiennent, à quelques variantes près, la question " Que faisiez-vous ? ". Deux d'entre eux évoquent la guerre de 40 et l'occupation. Pendant cette période, que faisaient donc les chanteurs ? Voir à ce propos  :  Et tout ça, ça fait...
Et si le thème principal de cette chanson était la guerre, les guerres ? Brassens évoque le sujet lors d'un entretien radiophonique. On peut même se demander s'il n'a pas écrit ce texte peu après puisqu'il contient une indication assez nette au dernier couplet : "Quand Brel était vivant".

Entretien avec Philippe Némo - France Culture, 1978)

 Et oui " elle brûle tout le temps ! ".
Et il ne manque pas de rendre hommage à deux de ses confrères qu'il appréciait particulièrement.

Les deux chansons qu'il évoque ont d'ailleurs été censurées. Pourtant Mouloudji, premier interprète du " Déserteur " (1954) avait été prudent : il ne s'adressait pas à "Monsieur le Président" mais à "Messieurs qu'on nomme grands". Cette précaution n'avait pas suffi. Francis Lemarque avait, quant à lui, écrit " Quand un soldat " dès 1952.

Pour en savoir davantage sur cet auteur-compositeur, lui aussi, comme Boris Vian, soutenu par Jacques Canetti, voir Francis Lemarque.
Mais cette période n'était pas propice à l'expression "libre" sur un tel sujet, même pour une partie du public.
14-18 Fallet
Carte postale adressée par René Fallet à notre ami Victor Laville.
Reste le refrain, antiphrase bien sûr : ni Gavroche ni Mimi Pinson, le titi et la grisette de la Supplique, ne méritent la honte.
Mimi pinson est l'occasion de rendre une nouvelle visite à l'ami Pierrot. Voir : Ma p'tite chanson.
Et Gavroche ? Regardons Jimmy Urbain le chanter dans cet extrait des Misérables, film de Jean-Paul Le Chanois (1958). Nous y apercevons Jean Gabin et Serge Reggiani. Au générique figuraient également, entre autres, Bernard Blier, Bourvil, Sylvia Monfort, Danielle Delorme, Giani Esposito. La musique était signée Georges van Parys, René Barjavel et Michel Audiard avaient participé à l'adaptation, au scénario et aux dialogues aux côtés du réalisateur ! Excusez du peu...
 

amandier25.over-blog.fr - dans A propos de