Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'amandier
  • L'amandier
  • : L'Amandier est une association dont l'objectif est de maintenir vivante l'oeuvre de Georges Brassens et de lui donner la place qu'elle mérite dans notre patrimoine culturel collectif.
  • Contact
/ / /

Année bien remplie : deux mois de tournée dans la moitié est de la France avec une escapade en Suisse et prolongement à Rome et Bruxelles, 3 semaines à l'Olympia, sortie du 25cm N°6 et enfin deux semaines de tournée dans l'ouest.

La tournée de printemps portait le titre de "Premier festival du disque 1958", et le programme en avait été concocté par Jacques Canetti

Titre-58.jpg

 

Affiche 58

 

Pour consulter la plaquette programme, cliquer sur l'image ce-dessous :

PG-58-affiche.jpgLes 4 Barbus et Brassens s'étaient rencontrés aux Trois Baudets. Ce quatuor, créé en 1938, avait un répertoire très varié : chansons traditionnelles, de marins, paillardes, anarchistes. Avec Lucienne Venay, l'épouse de Jacques Canetti, ils avaient également enregistré de nombreuses rondes et comptines enfantines.Au moment de la tournée, ils étaient particulièrement connus pour leurs adaptations vocales de quelques morceaux classiques, détournés pour eux par Pierre Dac et Francis Blanche. Leur "Pince à linge", tirée de la V° symphonie de Beethoven, est le plus célèbre exemple. Mais pas celui qui convient le mieux à leur identité :

4 Barbus 1
DNA-photo-58.jpg
Ils poursuivront leur carrière jusqu'en 1969.
L'autre vedette de cette première partie était Gérard Sety. Homme de théâtre et de cinéma, il faisait un triomphe au Music-Hall avec un spectacle de métamorphoses vestimentaires qu'il présentera dans le monde entier. Ici, au Canada :
Gerard-Sety-1.jpg
Mais cette première partie serait incomplète sans la trouvaille de dernière minute du chef !
 
Disque-Rosita.jpg
  Suppl-Rosita.jpg  
                

Rosita.jpg
Difficile aujourd'hui de trouver des traces de la carrière de Rosita après cette tournée. Toujours est-il qu'en 1975 elle enregistre deux titres de celui qu'elle avait accompagné dans son périple 1958.
Terminons par un compte-rendu, dans lequel le chroniqueur a parié sur l'humour.
Annecy-DL-58.jpg
Postface
Il peut exister, bien plus tard, d'autres surprises. Que peuvent réserver les hasards des fouilles dans des archives de presse et les trouvailles inespérées. Ainsi L'impartial de La Chaux de Fonds, journal dont la diffusion se limite, à l'époque, à la région proche, avait-il dépéché un journaliste sur le passage de la tournée dans cette ville, entre Genève la veille et Besançon le lendemain. Et là, stupeur ! Pas de 4 Barbus... mais à leur place, 3 Ménestrels. Pour la seule fois de la tournée.
Le chroniqueur n'avait manifestement pas eu le temps de se documenter sur ce trio. Il ne sait rien d'autre d'eux que ce qu'il a vu et entendu ce soir-là :
Les-3-Menestrels-58.jpg
Les voici dans une chanson de Mireille et Jean Nohain,  chère à Georges.
- dans Tournées