Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'amandier
  • L'amandier
  • : L'Amandier est une association dont l'objectif est de maintenir vivante l'oeuvre de Georges Brassens et de lui donner la place qu'elle mérite dans notre patrimoine culturel collectif.
  • Contact
/ / /

Verlaine.jpg

 

Il y a un pur plaisir esthétique dans le choix de ce poème par Brassens. Et un double hommage. A Verlaine, qui fait partie des auteurs qu'Alphonse Bonnafé lui a fait découvrir au collège, et qui commence son Art poétique par "De la musique avant toute chose". A la comedia dell'arte également, lui dont le "petit théâtre" contient tant de personnages étonnants. La belle volage des Ricochets, Marinette, la Jolie fleur par exemple, ne sont-elles pas des cousines de Colombine ?

 

Quelques variantes dans le texte : la "belle enfant" de Verlaine devient frêle ; l'allitération sifflante Ses yeux luisant sous son masque est atténuée par la plus fluide Les yeux luisant sous le masque ; Do, mi, sol, mi, fa se chante sur Mi, sol, si, sol, la (Deux détails techniques : la mélodie de Brassens ne peut pas respecter le nom des notes ; il faudrait un bémol sur chaque mi ou des dièses sur do, sol et fa. D'autre part la tonalité rendrait alors la note grave sur "puce" inaccessible à nombre de chanteurs. Il n'y a donc pas qu'une petite malice d'auteur). Mais surtout, l'avant dernière strophe disparaît, remplacée par un pont musical. Et la conclusion n'est plus cette interrogation presque inquiète de Verlaine mais se réduit à une affirmation, un constat : Colombine conduit un troupeau de dupes.

 

Le dédicataire du recueil Fêtes galantes est un autre poète rencontré par Brassens.  

(cliquer sur l'image pour le texte complet)

Verlaine-Fetes-galantes

Voir Album III  pour une interprétation à l'atmosphère très personnelle.